Actualité

jaune tartrazine.

Le colorant alimentaire jaune E102 tartrazine a longtemps été la couleur emblématique du Kraft Dinner. Jusqu’en 2016, il a donné de l’éclat au célèbre “Mac & Cheese” en le rendant visuellement plus attrayant. Toutefois, sous la pression de groupes populaires et d’un vent de panique face à la “sécurité” des colorants artificiels, le géant de l’alimentation a pris la décision de se tourner vers le paprika, le rocou et le curcuma pour colorer naturellement cet aliment.

Au grand dam des puristes qui réclamaient le retour de la nuance jaune quasi radioactive du macaroni de leur enfance.

Pourtant, du macaroni au fromage sans colorant devrait goûter exactement la même chose que du macaroni coloré. Alors pourquoi est-il si important de se donner autant de mal pour colorer nos aliments?

/ mots de Amélie Lachance, stagiaire au baccalauréat en nutrition à l’Université Laval


De la poudre aux yeux?

​​Au Canada, les colorants – artificiels ou naturels – sont considérés comme des additifs alimentaires. Leur rôle, purement esthétique, est d’améliorer l’apparence d’un aliment en lui donnant de la couleur pour le rendre visuellement plus appétissant. Ils n’ont aucun effet sur la durée de conservation des aliments, ni sur leur goût ni sur leur valeur nutritive.

​​Les colorants artificiels sont entièrement fabriqués en usine. Leurs multiples avantages ont rapidement séduit l’industrie : en plus de rendre les aliments beaux, ils produisent toujours les mêmes résultats, ils sont stables et beaucoup moins dispendieux que leurs homologues naturels à base de plantes ou d’insectes.

On mange avec les yeux, n’est-ce pas?

« Si les Froot Loops n’avaient pas de colorants, est-ce qu’on les appellerait des Cheerios? »

-Anonyme

Santé ou danger?

Créé par l’humain plutôt que retrouvé dans la nature, les colorants artificiels sont souvent perçus comme “dangereux”, alors que les options naturelles bénéficient, au contraire, d’une “aura santé”.

Toutefois, quand on s’attarde à l’ensemble de la recherche au sujet des colorants alimentaires artificiels, il est encore difficile de déterminer à quel point ceux-ci peuvent affecter notre santé. D’une part, il n’y a pas suffisamment d’études sur le sujet et d’autre part, c’est un sujet qui est difficile à étudier d’un point de vue méthodologique. lI existe bel et bien quelques études qui laissent supposer qu’il y aurait peut-être un lien entre les colorants et l’augmentation des symptômes d’hyperactivité, mais les résultats ne sont pas encore concluants.

Malgré tout, l’Europe a décidé d’imposer aux fabricants l’ajout d’une mise en garde sur les aliments contenant certains colorants alimentaires artificiels. Cette décision a fait suite aux inquiétudes de la population face à l’ampleur qu’ont prises les conclusions d’une étude britannique dans les médias.

Le Canada, quant à lui, a décidé de ne pas emboiter le pas.

Ennuyant sans colorants?

Aujourd’hui, en réponse à la vague marketing du “clean label” qui vise à réduire, entre autres, les additifs dans les aliments (tels que les colorants artificiels), plusieurs entreprises ont fait un retour vers les colorants naturels. Froots Loops, Smarties, M&M et cie ont joint les rangs du Kraft Dinner dans leur quête de pureté. Bien entendu, personne ne s’inquiètera de consommer un soupçon de curcuma dans son macaroni jaune.

Malgré ces efforts de changements vers des aliments “plus naturels’’, cela n’a malheureusement pas incité les compagnies à essayer d’améliorer au passage la qualité de la valeur nutritive de leurs produits hauts en couleur. De façon générale, les colorants alimentaires se retrouvent principalement dans des aliments transformés, ayant une piètre valeur nutritive et contenant de grandes quantités de sucre et/ou de matières grasses. Ces facteurs ont très certainement une plus grande influence sur notre santé que les quelques gouttes de colorant nécessaire pour colorer.

Quoi qu’il en soit, on peut peut-être se poser la question si on aurait envie de consommer ces aliments même s’ils n’étaient pas colorés.


Sous la supervision de Mara Hannan-Desjardins & Annie Ferland, nutritionnistes.

Références

Médias – Communiqué de presse – Associated Press (2015, 20 avril). Le Kraft Dinner perdra sa couleur artificielle d’ici la fin 2016. La Presse.

Vani Hari. (2015, 20 avril). Pétition populaire: Kraft, Stop Using Dangerous Food Dyes in Our Mac & Cheese. Change.org.

Santé Canada. Additifs alimentaires. [En ligne]. (Page consultée le 11 avril 2022).

Nigg, J.T. et al. Meta-analysis of attention-deficit/hyperactivity disorder or attention-deficit/hyperactivity disorder symptoms, restriction diet, and synthetic food color additives. Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry 2012 : 51(1), 86–97.e8.

McCann D et al. Food additives and hyperactive behaviour in 3-year-old and 8/9-year-old children in the community: a randomised, double-blinded, placebo-controlled trial. Lancet (London, England) 2007 : 370(9598), 1560–1567.

European food safety Authority, Food colours [En ligne]. (Page consultée le 27 mars 2022).

Gouvernement du Canada. Proposition de Santé Canada pour rehausser les exigences relatives aux colorants alimentaires dans le cadre de l’étiquetage des aliments [En ligne]. (Page consultée le 27 mars 2022).

US Food and Drug Administration (FDA). Color Additives History. [En ligne]. (Page consultée le 12 avril 2022).

Vous aimerez aussi.

la Beyond Meat: santé ou ultra-transformé?
Mr Freeze® à la purée de concombre & à la tequila (ou pas).
maigrir pour gagner quoi?
ma collation protéinée préférée (et mes trucs pour la métamorphoser).
Toutes les recettes Toute la science