Notions de base

Une seule habitude à adopter pour être en santé

On a probablement tous déjà essayé de changer une mauvaise habitude pour améliorer son alimentation ou sa santé. Entre couper les 3-P (pains-patate-pâtes) pour ne pas engraisser et faire une cure détox pour se dépolluer, certains de ces changements momentanés ont parfois semblé fonctionner. Mais en nous rendant la vie totalement misérable.

Si je vous disais qu’on peut adopter une habitude toute simple, qui a le pouvoir d’améliorer notre santé, notre qualité de vie et la qualité de notre alimentation d’une manière si positive que jamais on n’aurait imaginé que ça puisse être possible?


1 seule habitude à adopter

Cette habitude est celle de cuisiner. Ses effets positifs sont un secret bien gardé et je vais tous vous les révéler:

On contrôle la qualité

Cuisiner permet d’adopter de meilleures habitudes alimentaires et d’augmenter la qualité de nos assiettes. On peut préparer toutes nos recettes préférées avec moins de matières grasses, moins de sucre et de sel, en plus de consommer une plus grande variété de légumes, de fruits, de produits à grains entiers et de protéines maigres.

« Out » le ultra-transformé, on mange de vrais aliments!

On passe plus temps en famille

Cuisiner deviendra un moment privilégié, destiné à passer du temps de qualité en famille et à échanger avec les autres membres à table. Cette habitude nous permet aussi de transmettre nos habiletés culinaires et nos recettes de familles de génération en génération et de montrer l’exemple à nos enfants.

On mange local

Cuisiner nous donne le goût de découvrir les aliments qui sont cultivés localement et de tisser des liens privilégiés avec les agriculteurs près de chez nous. On bénéficie de produits de meilleure qualité, toujours frais, de meilleur goût, de saison, parfois bio, tout en ayant un impact positif sur notre environnement.

On apprend en cuisinant

Cuisiner permet de développer nos sens et de découvrir ce qu’on aime vraiment.  Sentir une épice, croquer dans un brocoli cru, ces simples gestes nous permettent de nous familiariser avec une gamme étendue de saveur et d’odeurs.

On devient plus « willing»

Cuisiner nous permettra peut-être de renouer avec des aliments qu’on n’aimait pas trop ou de découvrir de nouveaux aliments qui deviendront nos préférés. Il faut essayer pour adopter!

On s’écoute plus

Cuisiner révolutionne notre relation avec la nourriture et notre corps. On découvre que notre corps ne réagit pas de la même façon face à certains aliments et on découvre ceux qui nous font du bien. Les repas qu’on prendra le temps de préparer avec des aliments frais et peu transformés nous rendront énergiques et satisfaits (et fiers).

On devient créatif

Cuisiner permet de développer sa confiance et son intuition. On apprend à donner un petit « kick » personnel à une recette de Ricardo sans réinventer la roue. Un jour on n’aura même plus besoin de recettes.

On limite le gaspillage

Cuisiner nous permet d’apprendre à faire un repas rapide avec presque tout ce qu’on a à la maison. On devient capable d’improviser si on manque d’un ingrédient ou deux. On rentabilise notre frigo et on  limite le gaspillage !

On impressionne la gallerie

Cuisiner nous permettra peut-être de séduire l’amour de notre vie ou d’impressionner les amis qu’on aime recevoir à la maison.

On ne cuisine pas juste pour manger

Cuisiner est une façon simple de combler tous nos besoins en nutriments dans une journée, sans avoir à tout mesurer ou à calculer les calories. À chacun de nous de prendre action pour que cuisiner devienne un processus amusant et créatif, non pas un fardeau écrasant.

Pour tout ça, pour moi, cuisiner en vaut vraiment la peine.


Vous aimerez aussi

Super Bowl: de la nourriture et de la démesure
L’art de la collation
Quand on perd du poids, où va le gras?
Galettes moelleuses à la citrouille
Toutes les recettes Toute la science