SUCRER OU NON NOTRE COMPOTE DE POMMES MAISON - Science et Fourchette
Cuisiner

sucrer (ou non) notre compote de pommes.

Certains ne jurent que par une compote de pommes maison sans sucre ajouté. D’autres n’ont aucune hésitation à faire vibrer leurs papilles à l’aide d’une légère touche sucrée. Si on veut réussir notre recette de compte de pommes, est-ce qu’on doit absolument ajouter du sucre ou non?

Ça dépend!

mots de Annie Ferland, nutritionniste + docteure en pharmacie.


ça dépend de l’acidité.

On peut omettre de mettre du sucre dans une compote de pommes maison si on prend soin de choisir une variété qui a un bon équilibre entre le côté sucré et acidulé. Sinon, l’ajout d’une faible quantité de sucre de son choix – environ 1/4 tasse pour un rendement de 4 tasses –  viendra balancer avantageusement l’acidité.

Attention! Certaines variétés de pommes supportent mal la chaleur et deviennent amères après la cuisson.

ça dépend de la variété.

Pour une compote de pommes veloutée et onctueuse, on conseille d’utiliser les variétés de pommes Empire, Honeycrisp, McIntosh, Passionnata, Spartan ou Cortland. Et quand on trouve LA pomme qui fait vibrer notre coeur (et nos papilles) on note la variété pour ne pas l’oublier pour la prochaine fois qu’on voudra cuisiner.

ça dépend de la maturité.

Une pomme cueillie à pleine maturité – ou rendue presque trop mûre – est naturellement plus sucrée. C’est pourquoi on peut privilégier les pommes à moindre prix, qui ont une allure moche, qui sont déclassées ou invendues en épicerie. En compote, on ne verra jamais la différence.

ça dépend de nos préférences.

La couleur, la texture, le goût et l’odeur font tous partie de l’expérience sensorielle lié au plaisir de manger notre compote de pommes maison. Ainsi, certaines personnes vont préférer le goût de leur compote de pommes nature et d’autres avec une touche miel ou de cannelle. Le plaisir de manger et la satisfaction qui y est lié favorise l’ensemble des comportements alimentaires sains.

ça dépend si on « fait attention ».

Parfois, ce sont des règles alimentaires qui nous dictent de ne pas ajouter de sucre dans notre compote de pommes. Si on ne « fait pas attention », ça nous donne l’impression de faire un mauvais choix au niveau de notre santé. À la longue, cela peut ancrer notre alimentation dans un cadre restrictif et entraîner un sentiment de culpabilité persistant.

Lorsqu’il est question de santé, il faut plutôt de parvenir à manger notre compote comme on l’aime, dans une quantité qui nous fait sentir physiquement et mentalement bien. Si on sent qu’on a de la difficulté à changer notre attitude face à nos habitudes alimentaires, il est peut-être préférable d’amorcer un cheminement avec le soutien d’une nutritionniste-diététiste, qui est l’experte en la matière.

 


Références

Pommes qualité Québec. À chaque pomme sa spécialité. Page consultée le 18 octobre 2022.

Intuitive Eating: A Revolutionary Anti-Diet Approach (4th Edition). New York: St.Martin’s Griffin, 2020, 375 pages.

Vous aimerez aussi.

Partager
compote de pommes rose.
Partager
soupe aux pommes & à l’oignon gratinée (parfaite pour le thermos).
Partager
salade de pois chiches, concombre & pommes.
Partager
compote de pommes caramélisées (cuite au four).
Toutes les recettes Toute la science