Actualité

tout ce qu’un parent devrait dire à son enfant à propos des boissons énergisantes.

Je suis une maman de 2 enfants encore trop jeunes pour s’intéresser aux boissons énergisantes. Mais comme bien d’autres, ils sont attirés comme des ventouses à la chaine de télé de sports extrêmes portant le même nom que l’une de ces boissons.

Hier encore, on rapportait dans les médias qu’il y a des gens qui ont mal filés, d’autres qui ont été hospitalisés et qu’un jeune homme de 21 ans en pleine santé serait possiblement décédé soi-disant après avoir bu ce type de boissons.

Comme parent, nutritionniste et scientifique qui a déjà fait de la recherche sur les boissons énergisantes, leur consommation m’inquiète énormément. Et dans un jour pas si lointain, je devrai avoir une conversation qui ne fera pas dans la dentelle avec mes enfants à ce propos.

Voici tout ce que je compte leur dire à propos des boissons énergisantes.


tu ne bois pas de « l’énergie ».

On dit que les boissons énergisantes ont la capacité à donner de l’énergie, à stimuler le cerveau, le corps, à combattre la fatigue, à améliorer la performance sportive, à augmenter la concentration et j’en passe.

Mais de l’énergie, ça ne se boit pas dans une canette en métal. C’est une combinaison de saines habitudes de vie et d’un bon sommeil qui n’est pas perturbée par de la caféine.

le marketing des boissons énergisantes te cible directement.

On présente les boissons énergisantes comme faisant partie de mode de vie cool, extrême aventureux, sexy et on encourage fortement sa consommation (quantité). Le marketing derrière les boissons énergisantes est à la fois habile, attrayant et dynamique. Leur commercialisation se fait dans le cadre d’événements sportifs d’envergure, sur les médias sociaux ou pendant Occupation Double Afrique du Sud.

Là ou toute réglementation possède quelques failles ou se fait plus difficile à appliquer.

ce n’est pas parce que les autres en boivent que tu dois en boire.

Je sais que selon les statistiques, la moitié des élèves du secondaire disent boire des boissons énergisantes au moins 1 fois par semaine. Et j’espère de tout coeur que tu ne fais pas partie de cette statistique.  Tu sais, les nutritionnistes et les médecins pensent que les jeunes de moins de 18 ans devraient carrément éviter en tout temps les boissons énergisantes sous toutes leurs formes. Encore mieux, elles devraient être réglementées au même titre que l’alcool et le tabac.

Rien de moins.

ne mélange jamais les boissons énergisantes avec de l’alcool.

Je sais que le mélange des boissons énergisantes avec de l’alcool est très répandu. Ce sont les statistiques qui le disent. Mais il semble aussi que le savant mélange d’ingrédients contenu dans les boissons énergisantes puisse avoir le potentiel de réduire ou retarder la perception des symptômes de l’intoxication à l’alcool. Ça veut dire qu’il y a un risque de boire davantage puisqu’on ne se sent pas saoul et qu’on pense qu’on tolère bien l’alcool. Mais tout ce que ça fait, c’est que ça te met à risque d’intoxication grave à l’alcool.

C’est exactement comme une bombe à retardement.

c’est beaucoup trop de caféine.

Boire quelques boissons sucrées caféinées, tout ça accompagné de boissons énergisantes dans la journée, c’est peut-être déjà trop de caféine consommée. Même si Santé Canada a limité la quantité de caféine dans les boissons énergisantes à 180 mg par contenant, la dose inscrite dans une canette peut facilement être sous-estimée. Celle contenue naturellement dans les plantes comme le guarana n’est pas obligatoirement comptabilisée. Ça veut dire qu’en fonction de ton poids sur la balance, une seule boisson énergisante pourrait contenir plus de caféine que la consommation quotidienne maximale suggérée.

il y a trop d’effets indésirables liés à ces boissons.

Trop de caféine peut entraîner l’apparition d’effets indésirables vraiment pas cool, allant de la nausée, à l’anxiété jusqu’aux problèmes cardiaques graves.  Je ne vais pas tous les nommer puisqu’il y a plus de 143 différents qui ont été rapportés et que Santé Canada a arrêté de les comptabiliser en 2013. Mais sache que des rapports médicaux sérieux révèlent des arythmies, des spasmes coronariens, des crises convulsives et des épisodes de manie ou de psychose chez certaines personnes prédisposées génétiquement sans le savoir et qui on consommés des boissons énergisantes.

Ce sont des cas extrêmes j’en conviens, mais ce sont quand même des cas de trop.

ton cerveau ne se transformera pas en super cerveau.

Oui, plusieurs personnes rapportent se sentir plus alertes et moins fatigués quand ils consomment des boissons énergisantes. Tu me dis que c’est pratique pour étudier? Malheureusement, ton cerveau ne se transformera pas en super cerveau pour rusher l’étude d’un examen en l’espace d’une heure.

Pour réussir à l’école, il faut étudier tous les jours, pas boire 1 ou 2 canettes par jour.

les boissons énergisantes sont aussi des boissons sucrées.

Les boissons énergisantes sont comparables aux boissons sucrées. Une petite canette peut contenir jusqu’à 10 c. à thé de sucre. En plus de consommer trop de sucre dans ta journée, les boissons sucrées sont de plus en plus reconnues comme pouvant favoriser l’excès de poids, le risque de maladies chroniques et la carie dentaire.

Si tu veux t’hydrater, l’eau demeure ton meilleur allié.

tu n’amélioreras pas ta performance sportive.

On peut presque penser que les boissons énergisantes donnent des ailes quand elles sont vendues à côté des boissons de réhydratation pour sportifs et des boissons gazeuses dans les dépanneurs et les épiceries.

Toutefois, les boissons énergisantes ne sont pas pensées pour répondre aux besoins de ton corps quand il fait de l’exercice. Ça peut même entraîner des troubles gastro-intestinaux et des troubles du rythme cardiaque.

 

je m’inquiète pour toi.

Bien évidemment, les boissons énergisantes ne sont pas ce qu’il y a de mieux pour ta santé. Au même titre que le tabac, la cigarette électronique, l’alcool et le cannabis, je vais t’en parler.

Les experts ne son pas encore en mesure d’identifier toutes les synergies potentielles entre les multiples ingrédients actifs des boissons énergisantes. Mais une chose est certaine, je suis certaine que ça ne fait pas toujours bon mélange.


Dumais A et al. Influence of energy drinks on 24-hour heart rate and blood pressure in young healthy subjects: preliminary results. 3e Congrès international sur l’obésité abdominale, 9-12 juillet 2012. Program book, p.54

Gouvernement du Canada. [En ligne] Lignes directrices préliminaires destinées à l’industrie sur l’étiquetage de la teneur en caféine des aliments préemballés. Version actuelle 17 mars 2010. [référence consultée le 22 octobre 2019].

Centre antipoison. [En ligne]. Boissons énergisantes et caféine. [référence consultée le 22 octobre 2019].

Institut national de santé public 2010. Boissons énergisantes : risques liés à la consommation et perspectives de santé. [référence consultée le 25 octobre 2019].

Vous aimerez aussi.

On a toujours besoin d’un coupable
Potage aux carottes, au miso et à l’orange
Nos sacs d’épicerie sont remplis de bactéries
Sucres ajoutés : un truc facile pour moins en manger
Toutes les recettes Toute la science